Miel et cicatrisation

L’utilisation du miel à des fins thérapeutiques, notamment la cicatrisation, date de bien avant la médecine moderne. Déjà au temps des pharaons ses vertus étaient connues. Celles-ci y sont mentionnées dans le papyrus découvert par Edwin Smith proposant le miel pour soigner les infections. Depuis, il a été utilisé à toutes les époques en médecine traditionnelle et populaire pour sa faculté à cicatriser rapidement et proprement les plaies.

Cicatrisation rapide et propre grâce au miel

Cicatrisation des plaies externes par le miel

Blessures

L’infection d’une plaie par les bactéries ralentit sa cicatrisation. La clé du succès du traitement réside dans l’inhibition du développement de ces bactéries.

Pour ce faire, il faudrait, dans le cas de lésions aigües utiliser conjointement des traitements désinfectants et antibiotiques de plusieurs sortes. ce qui n’est pas forcément chose aisée. L’action du miel et de ses nombreuses propriétés combinée aux ions d’argent est une solution possible pour ce genre de traitement.

De plus, dans le cas de bactéries récalcitrantes aux solutions modernes, le miel peut s’avérer tout aussi efficace.

La teneur élevée en sucre du miel lui donne des qualités antimicrobiennes. La constitution du miel et son pH acide empêchent également le développement des bactéries et autres agents pathogènes. C’est aussi un bon anti-inflammatoire

Sa forte concentration en eau lui permet de s’étaler sur toute la surface de la plaie ce qui permet aux tissus de cicatriser de façon optimale. La symbiose qui se crée entre le miel et les tissus permet à l’eau qu’il contient de rentrer dans la paie et donc de ralentir sa déshydratation.

Brûlures soignées par le miel

Le miel permet une meilleure cicatrisation

Le miel est aussi utilisé depuis la nuit des temps pour soigner les brûlures légères.

La guérison est favorisée par l’application de miel sur la brûlure recouverte ensuite d’un pansement. Son application sur les plaies produit de l’eau oxygénée pendant une durée limitée provoquant une réaction antibactérienne. C’est pour cette raison que les bandages doivent être renouvelés régulièrement. Le miel aide le développement de cellules neuves et permet une cicatrisation rapide.

Escarres

Les escarres sont provoqués par un blocage des vaisseaux sanguins détruisant les tissus sur une surface localisée .

Le miel aide l’élimination des tissus nécrotiques en produisant de l’eau oxygénée de façon naturelle. Celle-ci possède des propriétés anti-bactériennes et prévient les inflammations. Par ailleurs les sécrétions dues à la plaie sont nettoyées par le miel. Et celui-ci facilite la régénération du derme.

Pratique

Le retrait de pansements appliqués sur une plaie devient plus facile grâce à la viscosité du miel qui empêche son adhérence.

N’hésitez donc pas à appliquer du miel sur les plaies pour une cicatrisation rapide et efficace.

Plaies internes

Affections viscérales, aphtes, certains ulcères digestifs

Combiné avec de la propolis, autre produit de la ruche, le miel a une action prouvée notamment pour la cicatrisation. Les résultats chez certains patients, ont parfois été identiques voire meilleurs qu’avec les traitements actuels.

La constitution du miel empêcherait les bactéries de se fixer sur les tissus des voies digestives.

L’ingestion par voie orale peut être envisagée à la fois sur le plan préventif et curatif pour traiter les troubles mineurs.

Tendances

Le miel est de plus en plus indiqué pour ses vertus. On le voit apparaître dans de nouvelles formes de produits thérapeutiques et de pansements.

Il peut même être prescrit en milieu médical. C’est le cas du service du Pr Descottes du CHU de Limoges qui fait des recherches depuis deux décennies sur le sujet avec des résultats concluants. Parfois même équivalents aux produits classiques pour la cicatrisation et de façon plus rapide.

Image de prévisualisation YouTube

Il existe d’innombrables formes de miel qui dépendent des fleurs butinées par les abeilles. Le Docteur Molan, en Nouvelle Zélande, a découvert que tous avaient une action antiseptique.

Dans d’autres pays les bienfaits du miel sont reconnus.

Les meilleurs miels pour la cicatrisation

Les miels ayant la meilleure action sur les plaies sont le miel de lavande, le miel de thym et le miel de manuka car les propriétés antiseptiques de ces plantes renforcent celui du miel.

Le CHU de Limoges utilise des produits artisanaux car il ne sont ni chauffés ni exposés aux rayons ultra-violets et gardent donc toutes les qualités.


Comment procéder ?

  1. Tout d’abord nettoyer la plaie soit avec du savon doux, soit avec de l’eau oxygénée
  2. Appliquer le miel soit directement sur la plaie soit d’abord sur un pansement (dans ce cas n’hésitez pas à mettre du miel au centre de la gaze pour que toute la plaie soit ensuite recouverte). Si le miel n’est pas assez fluide réchauffez le légèrement en le gardant tiède
  3. Utilisez un coton, ou tout instrument stérile pour étaler le miel sur la blessure de façon uniforme sur toute la surface
  4. Recouvrez la plaie avec de la gaze stérile
  5. Changez la gaze une fois par jour en effectuant au préalable un nouveau nettoyage. Nul besoin de la remplacer plus souvent car, comme vu précédemment, le miel est antibactérien.

 

GD Star Rating
loading...
GD Star Rating
loading...
Miel et cicatrisation, 3.2 out of 5 based on 30 ratings Mots-clés: medicaments pour cicatrisation, miel pour soulager les brulures , remede plaie ouverte, brulure miel, que faire pour cicatriser rapidement
Avec mots-clefs , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

2 réactions à Miel et cicatrisation

  1. Pingback:Vertus thérapeutiques du miel | Digg-like Coup de Buzz

  2. Pingback:Les vertus du miel AndCp